Troubles de l’articulation temporomandibulaire

Les troubles de l’articulation temporomandibulaire

Les troubles de l’articulation temporomandibulaire surviennent à la suite de problèmes avec la mâchoire, l’articulation temporomandibulaire et les muscles faciaux environnants qui contrôlent les mouvements de la mâchoire.

Votre mâchoire vous fait souffrir? Prenez rendez-vous pour discuter des options de traitement des troubles de l’articulation temporomandibulaire!

L’articulation temporomandibulaire

L’articulation temporomandibulaire (ATM) est une articulation charnière qui connecte la mâchoire inférieure à l’os du crâne. Celle-ci est située immédiatement devant l’oreille de chaque côté de la tête. Les muscles attachés à la mâchoire lui permettent une quantité incroyable de mouvements, de côté à côté, de haut en bas, etc. C’est grâce à cette flexibilité que nous pouvons mâcher, parler et bâiller.

Les symptômes des troubles de l’articulation temporomandibulaire

Les personnes atteintes de troubles de l’ATM subissent une forte douleur à l’articulation temporomandibulaire et un grand inconfort. Parmi ceux-ci :

  • de la douleur ou de la sensibilité au visage, à la région de l’articulation temporomandibulaire, au cou et aux épaules, dans ou autour des oreilles lorsqu’elles mâchent, parlent ou bâillent ;
  • une capacité limitée à ouvrir grand la bouche ;
  • des mâchoires qui se bloquent lorsque la bouche est ouverte ou fermée ;
  • des craquements, des grincements ou des bruits secs dans l’articulation lorsque la bouche est ouverte ou fermée ;
  • une sensation de fatigue dans le visage ou le cou ;
  • de la difficulté à mâcher ;
  • une sensation d’inconfort soudain en mâchant ;
  • une enflure sur le côté du visage ;
  • des maux de dents ;
  • des maux de tête ou de cou ;
  • des étourdissements ;
  • des maux d’oreille ;
  • des problèmes d’ouïe ;
  • de la douleur dans l’épaule supérieure ;
  • des bourdonnements dans les oreilles.

La douleur peut durer des années ou quelques mois seulement. Un plus grand nombre de femmes que d’hommes éprouvent des douleurs à l’ATM, et le trouble est plus fréquent chez les personnes âgées de 20 à 40 ans. Il est important de signaler les symptômes de troubles de l’ATM à votre dentiste ET à votre médecin, puisqu’ils pourraient également être dus à d’autres causes.

Les facteurs contribuant aux troubles de l’articulation temporomandibulaire

La principale cause des troubles de l’articulation temporomandibulaire demeure inconnue, mais les scientifiques croient que les symptômes sont provoqués par des problèmes dans les muscles de la mâchoire ou dans certaines parties de l’articulation. On parle souvent de :

  • traumatisme ;
  • bruxisme ou grincement des dents ;
  • crispation ;
  • arthrose ;
  • polyarthrite rhumatoïde.

Les options de traitement des troubles de l’articulation temporomandibulaire

La plupart du temps, les symptômes des troubles temporomandibulaires disparaissent d’eux-mêmes, car l’articulation se rétablit pendant le repos forcé des mâchoires qui sont dans l’incapacité de mastiquer.

Parmi les traitements recommandés à la maison, mentionnons la prise de médicaments anti-inflammatoires, comme l’aspirine ou l’ibuprofène, la consommation d’aliments liquides et l’application de compresses chaudes sur la région douloureuse.

Si les symptômes persistent, il faudra peut-être recourir à un traitement médical. Votre dentiste vous indiquera quelques exercices d’étirement et de relaxation des muscles à faire à la maison afin de détendre votre mâchoire. Il pourrait vous prescrire des plaques occlusales ou des gouttières pour couvrir vos dents du haut et du bas, un peu comme un protège-dents de sport, particulièrement si vous avez l’habitude de grincer des dents. L’attelle est conçue pour réduire la crispation ou le grincement des dents durant la nuit et, par conséquent, apaiser la tension musculaire.

Si les options de traitement non effractif ne réduisent pas la douleur ou la sensibilité, votre dentiste pourrait vous recommander des interventions plus invasives. Par exemple, des injections de cortisone peuvent aider à soulager l’inflammation et la douleur. Rassurez-vous : peu de patients doivent subir une chirurgie visant à remplacer l’articulation temporomandibulaire par un implant artificiel.